Les Photos de Sébastien Colpin
Les Photos de Sébastien Colpin
Menu
Ségur le Château en Corrèze, les photographies

Ségur le Château en Corrèze, les photographies

Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.
Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.

Situé sur la presqu’île d’une boucle de l’Auvézère, Ségur-le-Château est, comme son nom l’indique, un « lieu sûr » qu’avaient choisi les vicomtes de Limoges pour y établir leur château fort. S’il ne reste aujourd’hui qu’un donjon de cet édifice du XIIe S, maisons nobles à tourelles ou à colombages témoignent en nombre de l’époque fastueuse que connut le village du XV au XVIIIe S, alors Cour d’Appeaux rendant justice sur 361 Seigneuries de la région.