Les Photos de Sébastien Colpin

La Vallée de Planchetorte, la grotte des morts et chèvrecujols à Brive la Gaillarde

11 Novembre 2018, 13:52pm

Publié par Sébastien Colpin

La vallée de Planchetorte renferme nombre de grottes qui ont abrité les hommes préhistoriques, en grande partie au paléolithique supérieur.
Beaucoup moins connue que les sites préhistoriques du Périgord car moins spectaculaire, la vallée de Planchetorte est pourtant un site exceptionnel sur cette période de l'histoire. Elle abrite en effet un nombre important de grottes et cavités archéologiques. « C'est même un des sites les plus occupés au paléolithique en Europe : il est dans le top 5 après les Eyzies, la Moldavie, la Russie… explique Pierre-Yves Demars, ancien chercheur du CNRS (*). Pour le Limousin, la vallée représente le centre du centre de cette occupation : avec une concentration de grottes sur quelques centaines de mètres, et des cavités plus dispersées dans un rayon de 5 km. Un site potentiellement riche mais avec uniquement de petites grottes, sans gravure sur des parois de grès triasiques très fiables ».

Occupation du territoire


Au paléolithique moyen, vers 400.000 ans avant Jésus-Christ, alors qu'il faut imaginer la vallée de Planchetorte avec un fond plus bas qu'aujourd'hui, un paysage plus ouvert sans forêt et des températures plus fraîches, l'homme de Néandertal a d'abord habité ces cavités apparentes sur les versants. Mais au paléolithique supérieur, il va laisser la place à Cro-Magnon, l'homme anatomiquement moderne arrivé d'Afrique qui va marquer la vallée au cours de la dernière glaciation, entre 80.000 et 10.000 ans avant JC. En témoignent les nombreuses grottes archéologiques découvertes dès 1856, notamment par Philippe Lalande, puis fouillées à nouveau fin XIX e - début XX e siècle par les abbés Bardon et Bouyssonie : la grotte de Champ (la plus grande profonde d'une vingtaine de mètres) Lacoste, Pré Aubert, Coumba del bouïtou (vallée du boiteux), grotte des morts…

Les objets trouvés, outils et silex qui ont été dispersés dans différents musées, ont apporté des explications sur la vie des occupants de Planchetorte. « Il n'y avait pas de silex dans le bassin de Brive ; l'homme paléolithique, qui est un chasseur cueilleur, a dû importer cette roche, précise Pierre-Yves Demars. Dépendant du gibier qui transite selon les saisons, il devait venir du Périgord pour se rendre sur le bassin de Brive en période estivale pour trouver du gibier jusque dans le Massif Central : ils nomadisaient à l'intérieur d'un vaste territoire pour résoudre l'épuisement du bétail autour de l'habitat. Le silex venait également de ses déplacements vers Puy-d'Arnac, Lostanges, Aurillac… ».

Cavités « aménagées »


Les grottes de Planchetorte étaient occupées vraisemblablement de façon temporaire par une dizaine de personnes. « Mais elles étaient aménagées : l'homme paléolithique choisissait les grottes les plus sèches, pouvait créer un vide sanitaire avec un lit de galets, privilégiait celles qui s'ouvraient face au soleil levant pour que les premiers rayons du soleil réchauffent le refuge… Les périodes les plus occupées de Planchetorte correspondent aux industries de l'aurignacien et du gravettien, entre 35.000 et 21.000 ans avant JC. La fin de la glaciation va modifier le comportement : à partir de 5.500 avant JC, apparaissent les premières pratiques agricoles »… Et c'est une autre histoire pour la vallée.

Aujourd'hui, les grottes sont plus ou moins visibles, plus ou moins accessibles, situées souvent sur des propriétés privées. Mais quand on se retrouve à l'intérieur, on voit la vallée autrement…

(*) Auteur de Préhistoire de la Corrèze. Éditions Mille Sources en 2011, il a réalisé sa thèse de 3 e cycle, début des années 1980, sur l'origine des silex utilisés dans le bassin de Brive

Christine Moutte

source: https://www.lamontagne.fr/brive-la-gaillarde/environnement/2015/07/28/correze-a-l-interieur-des-grottes-de-cro-magnon_11533804.html

@photosdesebastiencolpin2018
@photosdesebastiencolpin2018
@photosdesebastiencolpin2018
@photosdesebastiencolpin2018
@photosdesebastiencolpin2018
@photosdesebastiencolpin2018
@photosdesebastiencolpin2018
@photosdesebastiencolpin2018
@photosdesebastiencolpin2018
@photosdesebastiencolpin2018
@photosdesebastiencolpin2018
@photosdesebastiencolpin2018
@photosdesebastiencolpin2018
@photosdesebastiencolpin2018

@photosdesebastiencolpin2018

Commenter cet article