Site Gallo-Romain des Cars

Les ruines gallo-romaines des Cars, composé d'un ensemble funéraire et d'une villa, est un site gallo-romain datant de la première moitié du IIe siècle ap J.-C. situé sur la commune de Saint-Merd-les-Oussines (Corrèze).
Le site fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par arrêté du 11 septembre 1935.
Les premières fouilles du lieu ont été conduites par Marius Vazeilles. Un musée situé à Meymac expose des objets découverts aux Cars.

La construction des deux monuments funéraires remonte à la fin du IIe siècle ou au début du IIIe siècle. Ils sont en maçonnerie à joints vifs dont les pierres de grand appareil taillées dans le granite local étaient donc assemblées sans mortier mais liées par des crampons de métal. Parmi les blocs de pierre qui ont échappé au pillage on remarque des fragments de corniches, de plinthes et d'éléments moulurés.
Dans le premier bâtiment, un coffre de pierre constitué d'un socle sur lequel s'adaptait parfaitement un couvercle contenait une urne funéraire dont les fragments de verre bleu ont été retrouvés à proximité.
Le second bâtiment est plus grand et plus imposant que l'autre. Le soubassement de l'édifice était constitué par trois assises, chacune en retrait par rapport à l'autre, la dernière étant moulurée. À l'est un escalier monumental menait à l'entrée, encadrée par des pilastres. À l'ouest le bâtiment se terminait en abside.
Les vestiges situés près du ruisseau sont ceux d'une somptueuse villa dotée de l'eau courante et de chauffage et décorée de mosaïques et d'enduits peints. Elle a été construite en deux périodes. Dès l'origine la villa disposait déjà d'une réserve d'eau contenue dans une cuve creusée dans un énorme bloc de granite. Des canalisations en plomb acheminaient l'eau de la citerne vers l'habitation, sa piscine chauffée et diverses salles. À la fin du IIe siècle ou au début du IIIe siècle, sans doute à la suite d'un incendie, le bâtiment a été reconstruit et agrandi. Les murs sont en moellons irréguliers parfois disposés en arête-de-poisson. La cour intérieure est fermée par une galerie couverte qui dessert les pièces d'habitation. Nombre de ces salles étaient équipées de foyers.

Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Site Gallo-Romain des Cars
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Sébastien Colpin

Photographe amateur, passionné par le patrimoine historique, la vidéo, l'urbex et le paranormal
Voir le profil de Sébastien Colpin sur le portail Overblog

Commenter cet article