Les Photos de Sébastien Colpin

Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot

3 Mai 2018, 13:21pm

Publié par Sébastien Colpin

Entre 1236 et 1316, une douzaine de Bastides ont été fondées dans l’actuel département du Lot qui correspond en partie à l’ancienne province du Quercy. Ce territoire a été l’objet de convoitise de la part des différents pouvoirs qui se sont succédés à la tête des nombreux fiefs. Selon les périodes et les lieux, se retrouvent le Comte de Toulouse, le Vicomte de Turenne, les Evêques de Cahors, les Abbés des grandes abbayes ou encore les Barons en Haut-Quercy. Les seigneurs locaux ont répondu à une volonté de réorganisation des terroirs d’occupation ancienne et à la nécessité de construction en fondant des Bastides, le plus souvent organisées selon un axe principal le long duquel la place et l’église se sont implantées.

Aux confins du Quercy, de l’Agenais et du Périgord, dominant la Vallée de la Thèze, Montcabrier, fondée en 1297, doit son nom au Sénéchal Guy de Caprier, oeuvrant pour le compte du Roi de France Philippe IV le Bel. La Bastide est implantée sur les terres des Seigneurs de Pestilhac, face au castrum préexistant, que la ville neuve supplantera. L’histoire de Montcabrier est ainsi marquée par d’incessantes querelles avec le proche castrum, allié des Anglais. Cette fondation apparaît donc comme un moyen de confisquer aux Seigneurs locaux une partie de leurs territoires, et de s’imposer en zone frontière.

L’Eglise Saint-Louis, classée Monument Historique, parfaitement intégrée dans le tissu urbain, à l’angle de la place, est contemporaine de la fondation de la Bastide. Celle-ci traversée par le Chemin de Saint-Jacques, reliant Rocamadour à Villeneuve-sur-Lot avait également un rôle économique. Le marché y a encore lieu le vendredi, tel que cela a été institué en 1297 (Vendredi soir en été, Marché des Agriculteurs de Montcabrier).

Bastide très bien organisée avec ses rues parallèles qui s’entrecroisent autour d’une place carrée, bordée de belles façades médiévales, avec arcades et cornières en encorbellement, on notera les escaliers dans les entremis, séparant les habitations. L’Eglise Saint-Louis (XIVème) domine la place de toute la hauteur de son clocher-mur à six arcatures et son très joli portail rayonnant intégrant une rosace. Curieuse porte latérale, ornée d’un arc ployé en contre-courbe. Le presbytère surmonté de la mitre de cheminée ajourée, la maison dite de la cour de justice avec son échauguette du XVIème, l’ancienne maison de la jugerie avec la fenêtre Renaissance, les vestiges de l’enceinte, des remparts, la tour d’angle, la porte fortifiée du XIVème et son point de vue sur la Vallée de la Thèze, voilà tous les charmes de la Bastide de Montcabrier.

source: http://www.montcabrier.fr/decouvrir/

Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot
Bastide de Montcabrier, une beauté dans le Lot

Commenter cet article