LA TOUR DE MASSERET en Corrèze

Masseret (Mas Seren en occitan) est une commune française située dans le département de la Corrèze et la région Nouvelle-Aquitaine.
Ses habitants sont appelés les Masserétois.

La Tour
"Quant aux bâtiments de la place, est vray, que au temps du deces de feu Guillaume de Bretagne ( sans doute Guillaume de Chatillon Blois père de Françoise de Blois-Bretagne -(1345-1404) avait en ladite place une tour carrée, de pierre neuve, de pauvre eddifice, vieille et ancienne etc. Au pied de la tour, y avait une salle avecque deux petites chambres etc."
"les manants et les habitants de ladite chatellenie ne sont tenus de eddifier ladite place, ne la tenir au point aucunement".
La Tour était donc en partie ruinée dès le xve siècle. Alain d'Albret ne la reconstruisit pas.
Archives de la Vicomté de Limoges conservées aux AD de Pau. Fonds Bosvieux-ADHV 87.


Paroisses dépendant de la chatellenie de Masseret au temps d'Alain d'Albret (xve-début xvie siècle)
Selon M. Clement Simon auteur de "La Vicomté de Limoges" XIXe siècle:
La paroisse de Masseret-Salon
"D'après les mémoires que nous analysons, Masseré et Salon ne formaient qu'une seule paroisse (au moins au xve siècle). Le bourg de Masseret ne comptait que 47 habitants, tous exemps de guet. Les tenanciers de la paroisse avaient un droit d'usage pour leur chauffage dans la forêt de Montars. "
Au temps d'Alain d'Albret, Salon la Tour, paroisse sur laquelle s'élevait une tour vicomtale , n'était donc pas ou plus une châtellenie comme Masseret et Chervix.
Autres paroisses Benayes, La Porcherie, Condat et autres avec divers droits seigneuriaux et domaines fonciers .


La légende
Au XXe siècle, un chêne s'élevait à l'emplacement de l'ancienne tour vicomtale. Le château d'eau le remplaça. Dans les familles de paysans des communes environnantes circulait une légende: Une rivalité existait entre les forteresses de Salon la Tour et de Masseret. Une nuit une servante monta tout en haut de Tour de Salon une lanterne à bougie à la main. Les artificiers de la Tour de Masseret ajustèrent le tir de leur canon pour démolir la tour de Salon. Légende inspirée de faits réels? Peu plausible étant donné que les deux tours dépendaient du Vicomte. Du haut de la Tour de Salon, on ne voit pas l'ancienne motte vicomtale de Masseret. Quant à la portée des canons de l'époque!

source: wikipédia

Notre vidéo patrimoine

Notre vidéo patrimoine

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Sébastien Colpin

Photographe amateur, passionné par le patrimoine historique, la vidéo, l'urbex et le paranormal
Voir le profil de Sébastien Colpin sur le portail Overblog

Commenter cet article