Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil

Château du XVéme siècle, entièrement restauré. Situé à 3 km de Clergoux, dans un magnifique écrin de verdure et entouré d'étangs, le Domaine de Sédières, propriété du Conseil départemental de la Corrèze, vous propose toute l'année, les loisirs de pleine nature : base VTT (11 parcours balisés + location vélos), circuit d'initiation à la course d'orientation, randonnées balisées de 6 km et 15 km, balades dans le parc. Parking gratuit.

Histoire:

Le domaine de Sédières possède un château médiéval du xive siècle qui a été remanié durant la Renaissance aux xve et xvie siècles. Il a été édifié par Jean Boutier.
Une cheminée Renaissance du deuxième étage porte une inscription latine peinte relatant le passage d'Henri IV. Des quatre corps de bâtiments construits en quadrilatère avec une cour intérieure construits dès l'origine de l'édifice, il ne reste aujourd'hui qu'un pont-levis enjambant les fossés et donnant accès à une porte. Cette dernière est flanquée de deux tourelles qui ouvrait sur la cour intérieure. Le donjon carré à quatre étages était situé à l'angle opposé, au nord.
Il a été classé Monument Historique le 8 mars 1958 « château de Sedières » [archive], notice no PA00099716, base Mérimée, ministère français de la Culture.
Le château de Sédières a été racheté en 1965 par le Conseil général de la Corrèze et un festival, le festival de Sédières, y est organisé de juin à septembre depuis 1974.
Un siècle et demi environ après la construction du château, Dominique de Sédières, arrière-petit-fils de Jean Boutier, abandonna définitivement le patronyme de Boutier et entreprit de réhabiliter la demeure de ses ancêtres. Les campagnes d'Italie l'avaient rendu sensible à l'architecture et à l'esprit de la Renaissance. Son mariage avec une demoiselle de Pierre-Buffière lui permit par ailleurs de disposer d'une fortune suffisante pour envisager des travaux d'envergure. Entrepris vers 1535, avec le concours très probable des artistes qui venaient d'œuvrer à Montal (Lot), le chantier du château de Sédières et de ses abords ne s'acheva qu'en 1569. Les fossés furent comblés et remplacés par une terrasse, le mur d'enceinte qui protégeait, mais, obscurcissait la cour d'arrivée, abattu, les bâtiments faisant face au logis principal démolis. Au dernier étage, une autre terrasse offre une vue exceptionnelle sur les étangs et les forêts du domaine. Des tourelles coiffées en poivrière vinrent agrémenter les façades. La partie inférieure de celle de l'entrée reçut trois grandes arcades surbaissées, ouvertes, décorées de colonnes corinthiennes. Des fenêtres moulurées et ornées vinrent remplacer les anciennes ouvertures : la lumière entrait désormais à profusion dans le château. Seuls quelques mâchicoulis devenus inutiles et des restes de fossés témoignèrent encore du passé du château. Le château comprenait en tout une cuisine et 13 salles ou chambres, dont certaines étaient agrémentées d'une cheminée monumentale.
À la fin du xviie siècle, les Lentillac, héritiers des lieux, aménagèrent un jardin à la française. Une chapelle dédiée à Saint Laurent fut construite sur le domaine au xviiie siècle. Elle était publique, ouverte aux habitants de Clergoux et des environs. Détruite après la Première Guerre mondiale, on suppose qu'elle se trouvait à la place de la maison du gardien. L'héritière du château le vendit, en 1848, à Abraham Gabriel Delessert, préfet de police et beau-père du comte de Valon (propriétaire du château de Saint-Priest-de-Gimel), qui le garda quatre ans avant de le vendre à son tour. Le château fut enfin acheté en 1861 par le colonel Adolphe de Chanal, qui devint par la suite général de brigade (1870), commandeur de la Légion d'honneur et député de la Corrèze. Le château comme le domaine, de plus de trois cents hectares, avaient beaucoup souffert de leur abandon. Ils furent restaurés l'un et l'autre, avec le souci de préserver au château son style et son caractère.

Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Le domaine de Sédières, le château et l'exposition d'Olivier Masmonteil
Ma chérie à L'expo d'Olivier Masmonteil

Ma chérie à L'expo d'Olivier Masmonteil

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Sébastien Colpin

Photographe amateur, passionné par le patrimoine historique, la vidéo, l'urbex et le paranormal
Voir le profil de Sébastien Colpin sur le portail Overblog

Commenter cet article