Chateau de Castelnaud la chapelle en Dordogne

Photos prises avec GoPro Hero 4 siver mode médium
Photos prises avec GoPro Hero 4 siver mode médium
Photos prises avec GoPro Hero 4 siver mode médium
Photos prises avec GoPro Hero 4 siver mode médium
Photos prises avec GoPro Hero 4 siver mode médium
Photos prises avec GoPro Hero 4 siver mode médium
Photos prises avec GoPro Hero 4 siver mode médium
Photos prises avec GoPro Hero 4 siver mode médium
Photos prises avec GoPro Hero 4 siver mode médium
Photos prises avec GoPro Hero 4 siver mode médium
Photos prises avec GoPro Hero 4 siver mode médium
Photos prises avec GoPro Hero 4 siver mode médium
Photos prises avec GoPro Hero 4 siver mode médium
Photos prises avec GoPro Hero 4 siver mode médium
Photos prises avec GoPro Hero 4 siver mode médium

Photos prises avec GoPro Hero 4 siver mode médium

Au cœur du Périgord Noir, le château de Castelnaud, bâti sur un éperon rocheux, offre un magnifique panorama sur la vallée de la Dordogne. Fondé au XIIe siècle, c’est un parfait exemple de fortification médiévale. Il abrite aujourd’hui une importante collection d’armes et d’armures. Sur le bastion, les plus puissantes machines de siège du Moyen Âge sont reconstituées en position d’attaque.
Castelnaud, ou plutôt Castelnau, le château neuf, est fondé au XIIe siècle. Possession du seigneur cathare Bernard de Casnac au début du XIIIe siècle, il est pris par Simon de Montfort en 1214, lors de la croisade contre les Albigeois. Un nouveau château est alors reconstruit. Le donjon et la courtine datent de cette époque.
Pendant la guerre de Cent Ans, le château est souvent dans le camp anglais. Après un siège ordonné par le roi Charles VII en 1442, les Français l’emportent définitivement. Le conflit terminé, le château est restitué aux Caumont, propriétaires depuis 1368. Ils renforcent le dispositif défensif : l’enceinte basse et la nouvelle barbacane sont équipées de canonnières puis la tour d’artillerie est édifiée.
Pendant les guerres de Religion, le château est confié au capitaine Geoffroy de Vivans, né à Castelnaud. Surnommé le batailleur, il est craint dans tout le Périgord. Une réputation qui éloignera les assaillants du château durant cette période.
Au XVe siècle, de nouveaux corps de logis sont aménagés pour améliorer le confort de la forteresse médiévale. Malgré tout, les Caumont quittent Castelnaud pour vivre dans leur nouveau château aux Milandes.
Au XVIIe siècle, le château est rarement occupé. Abandonné à la Révolution, il ne cesse alors de se dégrader et sert même de carrière de pierres au XIXe siècle.
Classé Monument Historique en 1966, il a depuis fait l’objet de campagnes de restaurations spectaculaires, et accueille depuis 1985 « le Musée de la guerre au Moyen Âge ».

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Sébastien Colpin

Photographe amateur, passionné par le patrimoine historique, la vidéo, l'urbex et le paranormal
Voir le profil de Sébastien Colpin sur le portail Overblog

Commenter cet article