Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze

Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze
Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze
Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze
Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze
Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze
Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze
Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze
Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze
Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze
Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze
Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze
Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze
Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze
Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze
Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze
Belvédère de Gratte-Bruyère à Sérandon en Corrèze
Se sentir tout petit face à la Dordogne, c’est ce que propose le site panoramique de Gratte-Bruyère, pour une excursion rafraîchissante.

 

Il faut s'enfoncer progressivement dans les bois avant d'arriver sur le site de Gratte-Bruyère. Mais une fois sur place, c'est tout un panorama qui offre une vue imprenable sur les gorges de la Dordogne. L'occasion de découvrir toute la beauté de la région.

Et par cette belle après-midi ensoleillée, rien de mieux qu'une immersion en pleine nature, tout prêt de la rivière, pour un moment rafraîchissant et remarquable.

Quelques mètres à parcourir le long d'un sentier, et l'arrivée au belvédère permet au visiteur d'admirer le cours d'eau, sillonnant triomphalement entre les forêts corréziennes.

Pas de quoi avoir le vertige, mais la prudence est tout de même de mise. Car c'est une vue plongeante sur le confluent la Dordogne et de la Sumène qui est proposée. Plusieurs minutes de contemplation sont donc autorisées, et vivement conseillées, histoire d'apprécier cette ouverture naturelle sur ce paysage authentique et sauvage.

On a l'impression d'admirer une vallée creusée par une main géante, au fond de laquelle le fleuve de la Dordogne voyage doucement mais sûrement vers l'océan Atlantique.

La découverte ne s'arrête pas là. En parcourant du regard l'ensemble du site, il est facile d'apercevoir au loin les monts du Cantal, avec une vue directe sur l'un des plus emblématiques, le puy Mary.

Mais c'est à partir d'un autre massif montagneux que la Dordogne prend sa source. Cette dernière née des monts du Sancy. Une apparition en hauteur, avant une descente obligée à travers tout le département corrézien.

L'autre intérêt du site réside dans la possibilité d'apercevoir quelques-uns des rapaces peuplant la région. De l'aigle botté au faucon pèlerin, en passant par le milan royal, attention et patience seront demandées afin d'observer le passage de ces prédateurs volants au-dessus des têtes. Un site idéal pour tous les amoureux de nature, et les ornithologues amateurs ou professionnels.

La forêt située juste derrière, permet un moment de repos, grâce à la mise en place de quelques bancs, histoire de profiter des lieux, tout en s'offrant un pique-nique en pleine nature, avec la vue pour seul décor naturel. Seul impératif, penser à bien ramasser tous ses déchets, afin de préserver au maximum la beauté des lieux.

En continuant la route un peu plus bas, c'est le rocher Louis XVI qui trône seul face à la Dordogne. Cette étrangeté géologique, vaut le détour, même si son appellation peut laisser le visiteur seul face à son imagination, pour tenter de découvrir l'origine de son nom. Et oui, ce magnifique rocher serait censé rappeler la tête du roi de France. De quoi montrer à tous que la nature peut parfois jouer avec l'histoire de l'humanité.

Les différents sentiers, tous propices au calme, au fond des bois, sont également à découvrir. Pour une journée entre terre et eau.

Dimitri Déat- La Montagne

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Sébastien Colpin

Photographe amateur, passionné par le patrimoine historique, la vidéo, l'urbex et le paranormal
Voir le profil de Sébastien Colpin sur le portail Overblog

Commenter cet article