Cité Troglodytique de la Roque Saint-Christophe

Cette falaise abrupte et sauvage, haute de 80 mètres en à pic de la Vézère, recèle, presque secrètement, à la fois un prodige de la nature et un trésor de la civilisation. Les traces géologiques et les émouvantes empreintes de l’Homme s’entremêlent dans cet endroit exceptionnel classé Monument Historique. Au fur et à mesure de la visite, du paléolithique à la renaissance, en passant par le Moyen Âge, l’espace et le temps ne font qu’un. La cuisine, les lieux de culte, les appareillages ingénieux, toujours en état de marche, tout est magnifiquement reconstitué et expliqué pour faire de ce village troglodytique, un livre ouvert sur 55000 ans de pratiques humaines.  Située sur la commune de Peyzac-le-Moustier, proche des vestiges qui donnèrent leur nom à l’époque moustérienne, la Roque-Saint-Christophe est un modèle rare et unique de l’habitat troglodytique et de son évolution. Au bord de la Vézère, ce roc calcaire d’un kilomètre de long et les abris sous roches forgés par le temps ont permis, notamment au Moyen Âge, de bâtir de nombreux logis. Les traces de la vie quotidienne attestent de l’habileté de ses premiers bâtisseurs. Les visites guidées ou accompagnées d’un livret donne une idée précise de ce que fut ce village où l’on imagine, d’échelles en escaliers, le fourmillement de la cité. L’emplacement de l’église et ses sépultures est un des lieux les plus bouleversant de la visite. Durant l’été, la plupart des matinées permettent d’être initié au maniement d’impressionnants engins comme le « Treuil à tambour » par exemple. Mais d’autres surprises, d’autres mystères, d’autres trésors vous attendent dans ce lieu unique, habité depuis 55000 ans par l’âme humaine.

Cette falaise abrupte et sauvage, haute de 80 mètres en à pic de la Vézère, recèle, presque secrètement, à la fois un prodige de la nature et un trésor de la civilisation. Les traces géologiques et les émouvantes empreintes de l’Homme s’entremêlent dans cet endroit exceptionnel classé Monument Historique. Au fur et à mesure de la visite, du paléolithique à la renaissance, en passant par le Moyen Âge, l’espace et le temps ne font qu’un. La cuisine, les lieux de culte, les appareillages ingénieux, toujours en état de marche, tout est magnifiquement reconstitué et expliqué pour faire de ce village troglodytique, un livre ouvert sur 55000 ans de pratiques humaines. Située sur la commune de Peyzac-le-Moustier, proche des vestiges qui donnèrent leur nom à l’époque moustérienne, la Roque-Saint-Christophe est un modèle rare et unique de l’habitat troglodytique et de son évolution. Au bord de la Vézère, ce roc calcaire d’un kilomètre de long et les abris sous roches forgés par le temps ont permis, notamment au Moyen Âge, de bâtir de nombreux logis. Les traces de la vie quotidienne attestent de l’habileté de ses premiers bâtisseurs. Les visites guidées ou accompagnées d’un livret donne une idée précise de ce que fut ce village où l’on imagine, d’échelles en escaliers, le fourmillement de la cité. L’emplacement de l’église et ses sépultures est un des lieux les plus bouleversant de la visite. Durant l’été, la plupart des matinées permettent d’être initié au maniement d’impressionnants engins comme le « Treuil à tambour » par exemple. Mais d’autres surprises, d’autres mystères, d’autres trésors vous attendent dans ce lieu unique, habité depuis 55000 ans par l’âme humaine.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Sébastien Colpin

Photographe amateur, passionné par le patrimoine historique, la vidéo, l'urbex et le paranormal
Voir le profil de Sébastien Colpin sur le portail Overblog

Commenter cet article